mardi 17 novembre 2009

Qui est donc Tariq Ramadan?

Cela doit bien faire quatre ou cinq ans que j'assiste sur les médias télévisés français à l'apparition fréquente d'un personnage dont le nom ne peut qu'amuser l'auditeur tant on ne peut faire plus "musulman" en apparence.

On connaît désormais plutôt bien maintenant le faciès du sieur Tariq Ramadan. On sait aussi qu'il nous a été présenté comme le représentant et le théoricien d'un islam pacifié.

Ce que l'on ne sait pas, c'est ce qu'il est vraiment. En tous cas, certains éléments troublant viennent entâcher la crédibilité du personnage vu de l'extérieur.

Aussi, depuis quelques temps, Caroline Fourest a-t-elle décidé de mener une croisade, à la dimension toute personnelle, contre celui-ci, convaincue après avoir étudié et lu le Frère Tariq, que celui-ci tient un double discours.

Personnellement, j'avoue avoir toujours prêté une oreille attentive aux interventions de Tariq Ramadan.

Pourquoi? Car ce qui est certain, c'est qu'il s'agit d'un symbole.

Le symbole de cette volonté qu'a l'Occident de trouver un interlocuteur crédible prônant un Islam apaisé et qui puisse être le vecteur d'une paix sociale retrouvée.

Le symbole des stigmatisations autour de la crainte de l'islamisme et partant, le symbole du spectre de l'islamophobie.

Oui, car je ne sais toujours pas aujourd'hui si Tariq Ramadan tient effectivement un double discours. Un discours qui d'un côté flatterait l'auditoire de tradition judéo-chrétienne, de l'autre, un message de confiance à destination des radicaux islamistes. Bref, "s’agit-il d’un intellectuel prônant un islam libéral et moderne ou d’un prédicateur islamiste simplement poli et habile ?"

Je ne sais effectivement pas où il se situe.
Je ne l'ai pas lu, pas plus que je n'ai lu Caroline Fourest.

Je me contente des interventions télévisées auxquelles j'ai pu assister (bien qu'elles soient insuffisantes).
A priori, j'éprouvais une certaine sympathie à l'égard de Tariq Ramadan dans la mesure où il s'agissait pour moi du premier intellectuel musulman connu en Occident dont le message semblait pacifique au premier abord.

Mais depuis, le message s'est brouillé parasité par des événéments et des contradicteurs zélés.

Dès lors, je m'interroge.

Y a-t-il ou n'y a-t-il pas de double discours?
Si oui, comme se fait-il qu'il ait toujours une crédibilité auprès de deux catégories de population?
En effet, d'aucun craignent que nous ne soyons manipulés alors que la menace islamiste pénétrerait de l'intérieur mais ce serait oublier que ce double discours serait entendu par les prétendus amis islamistes. Ne devraient-ils pas offensés que Tariq Ramadan condamne publiquement les déviances de gouvernements radicaux tels que celui à la tête de l'Iran?

Le moins que l'on puisse dire est que l'aura de ce personnage est sulfureuse: immédiatement, on a su qu'il est effectivement parenté à Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans, organisation islamiste. On lui reproche aussi de prétendre prôner un islamisme libéral tout en cautionnant la polygamie.
Certains en outre, ne lui pardonnent pas sa faiblesse face aux violences faites aux femmes, violences légalisées dans certains pays contre lesquels ils revendiquent l'instauration d'un "moratoire".

Tariq Ramadan est peut-être habile. C'est possible. Il est aussi possible que ce double discours soit nécessaire pour ne pas prendre de front un islam disparate et sous influence de groupuscules islamistes.
Mais il est tout aussi possible que sous couvert de lutter contre l'extrêmisme islamique, ce soit en fait contre toute forme de religion que l'on se batte.
Certains aimeraient que les religions du Livre prônent un message de totale liberté, de désinhibition. Je suspecte même que ceux-là aimeraient que les religions cautionnent des tendances à l'égoïsme et à la recherche du plaisir afin de les déculpabiliser.

J'espère qu'il ne s'agit pas de cela.
Le plus difficile dans tout cela est que lorsque je lis Caroline Fourest ou que j'écoute Tariq Ramadan, j'ai tendance à être d'accord avec les deux.

Tariq Ramadan, je prie pour que vous soyez effectivement le représentant d'un islam apaisé et qui prône l'Amour avant tout.
Pour être tout à fait honnête avec vous, je préfère notre Dieu est Amour à votre Dieu est Grand.
Mais si nous nous retrouvions sur ce message de paix, j'en serais le premier satisfait.

50 commentaires:

  1. Vous avez entendu les passages de ses conférences où il demande à chaque musulman de s'impliquer dans la vie locale, de revendiquer... ? (abrogation de la loi sur les signes religieux à l'école, non mixité partout où c'est possible, etc... ?)

    RépondreSupprimer
  2. Suzanne,

    Il y a eu un reportage dans Envoyé Spécial sur France2 où vraisemblablement ces propos ont été reproduits.

    Dès que je peux, je le regarde.

    Remarquez, revendiquer pour un religieux, ce n'est tout de même pas surprenant. Imposer le serait bien plus.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais complétement oublié lui tiens...

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Oh, mais je ne parle pas du professeur d'islamologie Tariq Ramadan, mais de l'homme politique Tariq Ramadan. Celui qui était employé par la ville de Rotterdam en tant que conseiller à l'intégration, ou celui qui fait des conférences pour promouvoir l'islam politique. (lutter contre la laïcité en France, par exemple)
    Je parle du Tariq Ramadan qui dit que "les femmes doivent garder les yeux fixés sur le trottoir", ou de petites choses comme ça.

    Plusieurs élus de la municipalité de Rotterdam ont dénoncé son double discours, estimant incompatible de prôner la tolérance aux Pays-Bas et de travailler pour le régime répressif de Mahmoud Ahmadinejad.

    Ils considèrent que Tariq Ramadan n'a plus la « crédibilité » requise pour organiser des débats censés rapprocher les communautés musulmanes et non musulmanes de Rotterdam.

    Donc, il fait de grands discours zumanistes où il prèche l'amour et l'entente entre les peuples, et on l'applaudit, les yeux humides.

    RépondreSupprimer
  5. Mon Faucon,

    Oui mais il ne se fait pas oublier lui...

    Suzanne,

    Intéressant. Je connaissais l'épisode de la ville de Rotterdam mais l'argument politique selon lequel il serait instrumentalisé était recevable...
    Quant à son poste à la télévision iranienne, je ne sais pas ce qui s'y est dit...et le problème c'est que certains ont un problème de principe et ça rend le débat encore plus opaque.

    RépondreSupprimer
  6. Et pour sa parenté avec Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans, c'est une parenté familiale qu'on ne peut pas lui reprocher... Il y a d'autres membres de la famille qui sont plus modérés.

    RépondreSupprimer
  7. (une parenté de sang, je voulais dire, pas une parenté d'opnions)

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien, regardez les videos sur le Net, Nemo, celles que présente Caroline Fourest. Les passages où il fustige les musulmans qui vont à la piscine, etc... sont admirables.

    C'est un ennemi politique, pour moi.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne crois pas qu'il soit instrumentalisé, mais au contraire je pense que c'est un homme d'influence, un brillant parleur qui roule les autres dans la farine.

    RépondreSupprimer
  10. Il table beaucoup sur son côté prédicateur, homme de foi, Luther King de l'islam. 95% de son discours, de ses interventions à la télévision sont coulézen, très "dans le sens de la marche du monde vers la paix fraternelle au creux de la main de Dieu". Mais les vidéos de ses conférences, c'est autre chose. Et si on ne comprend pas l'arabe, on loupe des trucs, des citations, des précisions...

    Comme c'est un embobineur, il sait se faire inviter là où c'est intéressant d'être entendu, il travaille pour les mairies de capitales ou grandes villes européennes(rotterdam, Londres) pour lutter contre le terrorisme islamiste, ou l'islamisme intégriste... et au bout d'un moment , on ne veut plus de lui quand il montre son vrai (ou son deuxième) visage.

    RépondreSupprimer
  11. (si j'avais un blog, je ferais un billet sur lui et ses discours)

    RépondreSupprimer
  12. Si on pouvait arrêter de reprendre le terme d'"islamophobie" ça serait bien aussi... voir là : (comme on peut pas "coller" je recopie mais c'est usant...) http://www.prochoix.org/cgi/blog/index0php/2003/11/12/55-islamophobie

    Le terme de "croisade" pour Caroline Fourest est un peu mal venu...

    Sinon s'attaquer aux intégristes ce n'est pas s'attaquer à la religion...

    RépondreSupprimer
  13. Suzanne,

    Je veux bien croire que tout ne soit pas rose mais le discours qu'il présente aux musulmans est-il réellement outrancier?
    Pourquoi ne feriez-vous pas de billets sur votre blog (qui n'est certes pas politique mais bon, on a le droit de parler de ce que l'on veut non?)

    Polluxe,

    Désolé, je ne sais pas comment activer le copier/coller pour les personnes non inscrites sur Blogger/Google.
    Je suis d'accord avec vous: je suis moi-même fondamentalement opposés à ceux qui sous couvert de la religion se montrent violents.
    Mais ici, je soulignais surtout le risque que l'opposition que certains montrent à l'endroit de Ramadan pouvait naître d'une forme d'anticléricalisme moderne.

    RépondreSupprimer
  14. Polluxe: trouvez moi un autre mot, pour l'instant, j'emploie islamophobe, ou islamistophobe.

    Et, Nemo, regardez, écoutez ses discours anti-mixité et lois françaises. Puis demandez-vous ce que vous en pensez.

    RépondreSupprimer
  15. Suzanne,

    Ce qu'il y a de clair, c'est que vous avez déjà votre opinion ! :D

    RépondreSupprimer
  16. Nomo : oui. Et pourtant, les premières fois où je l'ai entendu, je l'ai trouvé attirant. (Les premières fois où je l'ai vu aussi, mais bon :- )

    Je dirais que ça dépend des opinions de chacun, aussi, et qu'un catholique peut trouver son compte dans les propositions, programmes, de T.Ramadan. Mais j'en doute. Au bout d'un moment, il y a tout ce qui est irréductible, et on y arrive vite, vu qu'il prêche un islam (sans violence, ce n'est pas un terroriste)sans beaucoup de concessions à la modernité.

    J'en veux bien moins à lui qu'à ceux qui font semblant de ne pas comprendre ce qu'il dit, même quand il le dit clairement. Cette indifférence à l'islam politique (et j'insiste sur politique) me fait peur.

    RépondreSupprimer
  17. Polluxe, vous parlez de cet article là ? , votre lien ne fonctionne pas.

    Le mot “islamophobie” a une histoire, qu'il vaut mieux connaître avant de l'utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de "mauvaises musulmanes" en les accusant d'être "islamophobes". Il a été réactivité au lendemain de l'affaire Rushdie, par des associations islamistes londoniennes comme Al Muhajiroun ou la Islamic Human Rights Commission dont les statuts prévoient de “recueillir les informations sur les abus des droits de Dieu”. De fait, la lutte contre l'islamophobie rentre bien dans cette catégorie puisqu'elle englobe toutes les atteintes à la morale intégriste (homosexualité, adultère, blasphème, etc.). Les premières victimes de l'islamophobie sont à leurs yeux les Talibans, tandis que les "islamophobes" les plus souvent cités par ces groupes s'appellent Salman Rushdie ou Taslima Nasreen ! En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes : à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.

    RépondreSupprimer
  18. Bon, je voulais intervenir, mais ce serait pour redire en moins bien tout ce que vient d'exposer Suzanne. Donc, je me tais.

    RépondreSupprimer
  19. Moi je pense que Tariq Ramadan est quelqu'un qui ne mange pas beaucoup ..... troll inside :D

    RépondreSupprimer
  20. Je ne vois pas l'intérêt d'un tel article.
    Si vous vous interrogez sur T Ramadan, lisez donc ses livres, c'est aussi simple que ça.

    RépondreSupprimer
  21. A noter tout de même que ce monsieur Tarik est redoutable dans le débat.. je l'ai vu hier soir dans ce soir ou jamais, opposé à Mme Fourest, il faut admettre qu'il sait y faire, et même si j'ai un a priori nettement négatif sur lui, il parvient à distiller le doute et à faire peser sur les écrits et propos de ladite Fourest le soupcon du bouquin mal écrit, faux et orienté. Bigre.

    RépondreSupprimer
  22. Didier,

    Vous suivez Suzanne, c'est ça?

    Ma Banane,

    Si mais au coucher du soleil.

    Anonyme,

    1. Ce n'est pas un article mais un billet de blog et j'y dis encore ce que je veux
    2. Etant donnée l'habileté apparente du personnage, on peut raisonnablement nourrir quelques précautions intellectuelles.
    3. Je n'ai jamais dit de ne rien connaître des deux, je n'ai juste pas lu leurs ouvrages respectifs
    4. Je ne vois pas l'intérêt de ce commentaire

    laloose,

    C'est ce qui a motivé mon billet afin de m'enquérir de l'avis de commentateurs. ;)

    RépondreSupprimer
  23. Interessant également son livre "aux sources du renouveau musulman" ou il faisait de Hasan al-Bana, son grand père et fondateur des frêres musulman, la cheville ouvrière de ce renouveau islamique.On peut difficilement trouver plus intégrsites etfanatiques et adversaires de l'Occident que al-Bana et les frêres musulmans qui sont la source de la pensée de Tarak ramadan.Il est évident que Tark ne déclarera pas cela devant des telespectateurs, mais dans les lieux et médias que partagent les frêres musulmans.C'est cela le double lanuage... Suite à l'éffondrement du communisme et des rêves du rand soir, certains ont vu dans l'islamiste une bouée de sauvetage pour poursuivre la lutte contre le libéralisme,l'Amérique, l'OTAN etc.Ce n'est pas la gauche, souvent regroupée sous le vocable islamo-gauchiste . Helas dans cette optique les valeurs que vous défendez également: démocratie-laicité-droit des femmes etc sont laissées pour compte, car comme l'explique Ramadan dans ses écrits, elles sont incompatibles avec son renouveau islamique.Donc, pour poursuivre la lutte finale contre ses vieux démons "capitalistes"cette gauche abandonne la défense de certaines valeurs républicaines essentielles. C'est notamment cette alliance entre islamisme et une "certaine " gauche" que Caroline Fourest dénonce dans son livre

    RépondreSupprimer
  24. oups, j'ai omis de le signer...pas évident de pondre un texte long. Désolé pour les erreurs de frappe. Quand pourrons nous c faire un copié/collé ?
    aspi-rine

    RépondreSupprimer
  25. Aspi-rine,

    C'est effectivement très intéressant ce que vous soulignez.
    Pour ce qui est du copier/coller, il faut se créer un compte Google/Blogger et s'enregistrer à chaque fois que vous voulez poster un commentaire. ;)

    RépondreSupprimer
  26. merci...J'essaierai de m'inscrire.A ma relecture, je constate que j'étais encore dans un demi sommeil.Le copié/collé en témoigne...Le principal etant de se faire comprendre.;)aspi

    RépondreSupprimer
  27. permettez moi de vous citer: Islam. Le face à face des civilisations - Quel projet pour la modernité ? par Tariq Ramadan, Éditions Tawhid 2001
    - Cassette de Tariq Ramadan : Le renouveau islamique (tawhid)
    Dans ces deux références, il fait l'apologie du "Choc des civilisations" de Huntington qui permettra, selon lui, au renouveau islamique de s'imposer à l'Occident...Pour revenir un instant sur Caroline Fourest, son livre est très bien documenté, avec toutes les références nécessaires sur les liens qui unissent ces deux idéologies. Evidemment l'étalement au grand jour de ces alliances dérangent un certain nombre qui préfèreraient le silence .Ces connexions sont évidentes et il faut en parler ouvertement, sauf si on cède à l'obscurantisme.aspi

    RépondreSupprimer
  28. Shalom aleykhum


    1 ans après Mandela,...

    Il a fallu attendre jusqu'en 2007 pour que Nelson Mandela soit retiré de la liste noire du terrorisme internantionnal dressé par le Sénat US.

    La secrétaire d´Etat américaine Condoleezza Rice avait appelé en avril une commission du Sénat à lever les restrictions imposées au Congrès national africain (ANC). Elle avait jugé "plutôt embarrassant" d´avoir à "intervenir personnellement pour autoriser l´entrée sur le territoire de (son) homologue sud-africain, sans parler du grand dirigeant Nelson Mandela".

    RépondreSupprimer
  29. @Rachid,
    je ne vois pas bien le rapport ?
    aspi-rine

    RépondreSupprimer
  30. Voici le vrai RAMADAN:
    monintimeconviction.wordpress.com

    Après lecture vous ne le verrez plus jamais de la même façon..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'arrive pas à lire,
      comment fait on pour y accéder???

      Supprimer
  31. Nemo, que pensez-vous de cela:

    "Aujourd'hui les piscines, ici, à à l'île de la Réunion, ou en Europe, ne sont pas islamiques. Alors, il y a certains hommes, ils y vont quand même en disant "mais moi, je protège ce que je dois protéger. Mais qu'est-ce que tu regardes à la piscine ? Tu peux pas y aller parce que ton regard est posé sur des choses que tu ne dois pas voir. C'est pas simplement comme toi tu es habillé, c'est qu'est-ce que tu peux regarder. Parce que tu vas là-bas et forcément ça t'attire. Donc il faut développer pour nous tous des lieux où c'est sain(t?), où on aura des piscines aussi pour qu'on respecte nos principes éthiques. Mais ça, il faut le dire à nos garçons et à nos filles, pas qu'à nos filles." (Tariq Ramadan, conférence à la Réunion).

    RépondreSupprimer
  32. Doit-on condamner l'émergence de piscines islamiques? Je ne sais pas...

    RépondreSupprimer
  33. Il demande, dans un autre discours (vous voulez le lien vidéo ?) à chaque musulman en France de se faire entendre. Pas pour construire des piscines islamiques, je suppose, mais pour réserver certaines heures d'accès aux femmes.

    RépondreSupprimer
  34. Une réponse franche m'intéresse. J'ai l'impression (pour l'instant, seulement l'impression, d'après ce que vous écrivez) que, finalement, l'important, c'est de prier ensemble, et tant pis pour le reste. Ou tant mieux.

    RépondreSupprimer
  35. J'ai vu le reportage d'Envoyé Spécial, j'ai aussi regardé en partie le débat opposant Fourest et Ramadan, j'ai eu l'occasion de voir ou d'entendre donc plusieurs des enregistrements du sieur Ramadan.
    Je comprends que cela puisse choquer, il est vrai qu'il y a un peu de double discours...je suis surtout choqué que soit repris encore la théorie selon laquelle il convient de protéger l'homme de la femme en punissant la femme.

    RépondreSupprimer
  36. Oui, mais pour les aménagements des horaires de piscine, du personnel soignant dans les hôpitaux, etc, vous en pensez quoi ?

    RépondreSupprimer
  37. Je suis de ceux qui estiment que dans la sphère publique, les religieux ne doivent pas imposer leurs règles de vie à autrui.
    Néanmoins, on ne saurait interdire non plus qu'ils pratiquent leurs cultes dans la sphère privée.
    Toute la question est de savoir si demain, des financeurs musulmans souhaitaient faire construire une piscine islamique, il n'est pas sûr qu'il le puisse car subordonner l'accès à une piscine au port d'une tenue religieuse revient à faire de la discrimination...
    Pour autant, je ne suis pas en faveur de telles piscines en ce que j'estime encore qu'il s'agit à l'homme de composer avec la réalité, avec ses pulsions, ses envies et non à la femme de les cacher.
    En revanche, je ferai tout pour faire comprendre à ma fille qu'il convient de se respecter et de respecter autrui.
    C'est toute la nuance entre la prévention, l'éducation et l'interdiction.

    RépondreSupprimer
  38. D'accord. (et d'accord avec vous, et donc, nous ne sommes pas d'accord avec T.Ramadan)

    RépondreSupprimer
  39. Ne vous laisser pas guider par la peur qu'inculque les media mais par vos livre saint

    Noublier pas que seul DIEU peut JUGER et que l'homme peut PARDONNER!!!

    avez vous peur d'un homme ou de Dieu.

    RépondreSupprimer
  40. Courageux anonyme,

    Si je ne craignais pas ce dont l'Homme était capable, je ne craindrais pas le châtiment divin...

    RépondreSupprimer
  41. Lettre ouverta à Tariq Ramadan rédigée par une de ses maîtresses.

    http://whatibelieve.blog.co.uk/

    RépondreSupprimer
  42. encore un témoignage d'une femme qui a connu Tariq sous son voil...
    www.youtube.com/user/woman00woman

    RépondreSupprimer
  43. j'aimerai plus d'information sur les "rumeurs" du caractère léger de M Ramadan. Etant intrigué par certain comportement

    RépondreSupprimer
  44. Ce n'est pas des rumeurs Tariq Ramadan est aussi un "chasseur de femme" et certain comportement font penser à la logique du pervers narcissique manipulateur.
    Et à part mettre de la distance avec le personnage, ses très destructeur.
    Je parle d'expérience...

    RépondreSupprimer
  45. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  46. Les derniers commentaires font état de sous-entendus ou d'accusations à l'endroit de Tariq Ramadan sans que ne soient apportés les quelques éléments qui viendraient étayer ces allégations. J'invite le lecteur à faire preuve de vigilance.
    Je ne peux naturellement pas m'associer à ces déclarations, faute de preuve.

    RépondreSupprimer

Merci de vous identifier ou au moins de signer votre commentaire d'un pseudonyme.

 
blog d'expatrié